• fr
  • nl
  • en
  • Confetis
  • Danse
  • Gille 2
  • Mardi-gras
  • Mardi-gras
  • Mardi-gras
  • Mardi-gras
  • Masques
  • Danse 2
  • Rue
  • Pierrot
  • Mardi-gras
  • Danse 3
  • Gille 3
  • Mardi-gras
  • Gille
  • Artisant
  • Arlequin

La femme du gille

Office du Tourisme de Binche
Grand-Place 5
7130 Binche
Tel: 064/311.580
Fax: 064/339.029
Email: tourisme@binche.be

femme-gille Elevés avec l’omniprésence du Carnaval, les Binchois tendent vers un modèle de participants caractérisé par un dévouement, par une participation vécue comme naturelle et spontanée, qu’ils soient les acteurs « principaux » (costumés), les musiciens ou les femmes de gille.


Le plus souvent dans l’ombre du héros binchois, la femme de gille n’en demeure pas moins son double essentiel, en privé comme en public. Déjà active plusieurs mois avant la fête, la femme s’occupe de l’élaboration et de la confection des costumes ainsi que des préparatifs en tous genres pour les soumonces (festivités pré-carnavalesques) et le Carnaval. Ni tout à fait spectatrice, ni tout à fait actrice, c’est pourtant au cours du déroulement même du spectacle que la femme de gille tient son rôle le plus visible et sans doute le plus ingrat aux yeux du public non averti. Cependant, si pour le gille, comme pour le spectateur, le spectacle s’arrête en privé, pour la femme, le retour au foyer n’est pas synonyme de repos, mais bien de préparatifs de repas, de remise en état des costumes, de remaquillage des enfants... et de vaisselle.

 

Enfin, c’est dans l’éducation des enfants que la participation de la femme de gille au sein de la société binchoise est la plus importante.


Leur mission est à ce titre capitale puisque ce sont elles qui éduquent les petits garçons et les petites filles dans l’esprit des traditions binchoises. Elles leur transmettent le rythme de la danse, les comportements admis et interdits, le cérémoniel de l’habillage du gille et  surtout  l’amour des traditions et du rituel carnavalesque. Leur objectif explicite est bien entendu la participation inconditionnelle et naturelle des enfants au Carnaval.
                         

 

 

 

(Christel Deliège)