• fr
  • nl
  • en
  • Confetis
  • Danse
  • Gille 2
  • Mardi-gras
  • Mardi-gras
  • Mardi-gras
  • Mardi-gras
  • Masques
  • Danse 2
  • Rue
  • Pierrot
  • Mardi-gras
  • Danse 3
  • Gille 3
  • Mardi-gras
  • Gille
  • Artisant
  • Arlequin

Mardi gras

Office du Tourisme de Binche
Grand-Place 5
7130 Binche
Tel: 064/311.580
Fax: 064/339.029
Email: tourisme@binche.be

mardi-gras

La journée du Mardi Gras débute par « l’habillage », moment familial intime, où le Gille revêt son costume traditionnel.

Dès l’aube, muni de son ramon pour la danse, le premier gille quittera son domicile, accompagné par un tamboureur et parfois un joueur de caisse. Accompagné d’amis et de parents, il effectuera, pour chaque quartier déterminé, le « ramassage » des autres gilles de sa société. Bien souvent, l’arrivée au domicile de chaque gille est ponctuée, jusqu’au lever du jour, par l’aubade matinale, un air joué au fifre mais aussi, actuellement, à la clarinette.

Reconstituées vers 7 heures, les sociétés vont ensuite déjeuner d’huîtres et de champagne.

Dès 8h30 et durant toute la matinée, les sociétés de Gilles, de Paysans et de fantaisie (Arlequins et Pierrots) rejoignent la Grand-Place. Gilles et Paysans portent alors leur masque de cire. Ils sont accueillis à l’Hôtel de Ville par les autorités communales pour la remise des médailles aux jubilaires.

Vers midi, tous les participants regagnent leur domicile pour le repas.

A 15h00, le cortège démarre depuis le carrefour de Battignies. Il traverse l’Avenue Charles Deliège pour atteindre la Grand-Place et y former un rondeau. C’est durant ce cortège que les participants offrent leurs oranges et que les Gilles portent leur chapeau de plumes d’autruche. Les sociétés sont alors accompagnées des tambours et des « musiques ».

Vers 20h00, démarre alors le cortège du soir, suivant le même parcours que l’après-midi, à la lueur des feux de Bengale. Les paniers sont vides et les Gilles ont enlevé leur chapeau.

Vers 21h30, la Grand-Place s’embrase dans un grand feu d’artifice qui clôture le Carnaval avec un « Plus Oultre » (devise de Charles Quint, signifiant toujours plus loin) illuminé en guise de final. Les sociétés continueront à danser toute la nuit, au son des tambours, mais les derniers participants devront impérativement être rentrés avant le lever du jour.